+ Vous êtes ici : Accueil > Les jeux
+ 5 jeux au hasard...
   2012    Diavolo
Pour 2 à 6 joueurs

Le thème :
Humour diabolique

But du jeu :
Vous incarnez des petits diablotins attablés au bar du Jugement Dernier, en enfer. Il fait chaud... Vous décidez de jouer aux dés celui qui paiera la tournée de Diavolo, la boisson des p’tits rougeauds ! Jetez un dé Ordre et une poignée de dés colorés puis attrapez avant les autres le diablotin de la couleur désignée par le dé Ordre. Une simple observation ou une petite addition de dés vous permettront de l’emporter... à condition d’être le plus rapide.

Commentaires :
Des petits diablotins en plastique sont placés aléatoirement au centre de la table : des rouges, des blancs et des noirs (dont le nombre dépend du nombre de joueurs : 1 diablotin de moins par couleur que le nombre de joueurs), et un diablotin gris. A son tour, on lance 10 dés : 3 rouges, 3 blancs, 3 noirs, et 1 gros dé gris (dé Ordre) sur lequel sont dessinées les conditions de prise des diablotins :
- Soit on prend un diablotin de la couleur du groupe de dés dont la somme est la plus grande.
- Soit on prend un diablotin de la couleur du groupe de dés dont la somme est la plus petite.
- Soit on prend un diablotin de la couleur du groupe de dés dont l’écart entre deux est le plus grand.
- Soit on prend un diablotin de la couleur du groupe de dés qui possède le plus de chiffres impairs.
- Soit on prend un diablotin de la couleur du groupe de dés dont un possède la plus grande valeur.
- Soit on prend un diablotin de la couleur du dé le plus près du gros dé Ordre.
En cas d’égalité des conditions de prise sur plusieurs couleurs (par exemple les dés rouges et les dés blancs possèdent le même nombre de chiffres impairs), on prend le diablotin gris.
Chaque joueur possède cinq rubis. Dès qu’une erreur est commise (prise d’un diablotin de mauvaise couleur ou chasse bredouille) on perd un rubis. Mais si on prend à bon escient le diablotin gris, on en gagne un. Le dernier joueur à qui il reste des gemmes est déclaré meilleur chasseur de diablotins.

Diavolo prend parfaitement sa place dans la collection "boîte en fer ronde" d’Asmodée, auprès de Dobble, Digger et Djam (le plus difficile des trois à mon avis). Comme ses prédécesseurs, c’est un jeu propice à instaurer une bonne ambiance autour de la table, pour peu qu’on soit rapide, observateur, pas allergique aux chiffres et qu’on n’ait pas peur de se faire écraser les doigts. Avec des parties n’excédant pas 15 minutes, Diavolo est un très bon jeu d’apéro, qui devient excellent pour peu qu’on le sorte lors d’une soirée à thème diabolique (ou monstrueux). Comme les autres jeux de la collection, la boîte est pleine à craquer de matériel agréable qui devrait résister correctement aux assauts fougueux des chasseurs de diablotins. De plus le format de la boîte permet de la transporter très facilement dans une grande poche ou dans un sac. Un bon petit jeu à posséder pour se détendre les neurones en fin de soirée, après quelques heures d’un gros jeu par exemple.

Ce jeu s’adresse :
Public familial.

Les points positifs :
Jeu simple et rapide
Ambiance garantie
Matériel agréable

Réserves :
A déconseiller aux joueurs lents
Peut être bruyant

Matériel :
Abondant et de bonne qualité en matière plastique. Des diablotins en bois auraient été un petit plus.

JPEG - 56 ko

La fiche du jeu Diavolo sur Twikin.

10 ans et +
env. 15 minutes
Rapidité – Adresse, Déduction - Observation
Corentin Lebrat
Gilles Lehmann
  © 2017 PhilÔjeux.fr .